Acura RDX 2016 : légèrement amélioré et toujours compétitif

Le RDX a été lancé en 2006 afin d’étoffer le choix dans la catégorie des VUS de luxe de la marque. Il venait cibler les acheteurs intéressés par un modèle plus compact que le MDX plus gros et plus cher. Il se caractérisait par un moteur turbocompressé, le premier offert sur notre continent par Acura et même Honda.

Malgré d’indéniables qualités routières, une finition sans faille et un aménagement intérieur luxueux, le RDX était handicapé par un moteur rugueux et gourmand, tandis que son rouage intégral SH-AWD gonflait la facture sans être pour autant un incitatif à l’achat. La seconde génération apparue en 2012 comblait ces faiblesses avec le remplacement du quatre cylindres par un V6 de 3,5 litres alors que le rouage intégral SH-AWD a fait place à un système à temps partiel plus ou moins similaire à celui du Honda CR-V avec qui il partage la même plate-forme.

Raffinements pour 2016
Après trois ans sur le marché, cette seconde génération était due pour connaître quelques changements. Les modifications ne sont pas spectaculaires, mais permettent à ce modèle de demeurer compétitif. En tout premier lieu, le V6 3,5 litres a été révisé et bénéficie d’un gain de six chevaux. Ce moteur est d’une grande douceur et sa fiabilité n’a jamais été prise en défaut. Les autres modifications sont surtout d’ordre esthétique avec des feux de route des feux arrière à DEL. Le RDX a aussi été rehaussée du système de sécurité et les technologies d'aide à la conduite AcuraWatch.

La loi du juste milieu
Tel que mentionné précédemment, la silhouette est une version plus épurée de celle du MDX et il en est de même pour la planche de bord. Une fois de plus, les concepteurs ont fait appel à deux écrans d’affichage. Celui du haut est protégé des rayons solaires par une petite casquette et sert au système de navigation. Le second permet de gérer la radio entre autres. Bien entendu, la finition est sans faute, les sièges avant fournissent un bon support latéral, et les places arrière sont correctes.

Le moteur V6 permet des accélérations nerveuses avec un temps de 6,6 secondes pour boucler le 0-100 km/h. Les passages de la boîte automatique à six rapports sont rapides. Par contre, la direction manque de feedback. Sur la route, le RDX n’a pas un tempérament sportif, mais propose un habitacle spacieux, bien insonorisé et confortable tout en adoptant une tenue de route saine et sans surprise. Et son prix est fort compétitif par rapport à la concurrence. Faut-il s’étonner que ses ventes soient en progrès?

Les meilleures alternatives

  1. Essais routiers Mercedes-Benz GLC 300 4MATIC 2016 - Un look plus générique. Mercedes-Benz GLC 300 4MATIC 2016 : plus de raison, moins de passion
    4.0/5
    Mercedes-Benz a décidé de remplacer le VUS compact GLK, qui se démarquait par son allure très carrée et ses dimensions compactes, par le nouveau GLC, dont le… suite
  2. Essais routiers Lincoln MKC Reserve 2015 : vent de changement
    4.0/5
    Vous sentez cette brise? C'est l'air frais qui s'infiltre finalement depuis que Lincoln a ouvert les fenêtres pour laisser échapper l'odeur de boules à mites. Et le MKC s'avère le ventilateur qui aspire cet air frais. suite
  3. Essais routiers Infiniti QX50 2016 : neuf ans et toujours compétent
    3.5/5
    Le QX50. Que dire de plus? D’entrée de jeu, vous devez vous attendre à une critique plutôt négative de ce véhicule, qui en est à sa neuvième… suite
  4. Essais routiers Audi Q5 hybride 2013 : pour avoir fière allure
    3.5/5
    Certains croient que les gens à l'aise financièrement n'accordent pas d'importance à la consommation d'essence de leur véhicule. C'est effectivement le cas pour certains, mais je suis convaincu que ces gens sont davantage concernés par la consommation plutôt que le prix de l'essence elle-même. suite

107 Acura RDX à vendre près de chez vous

Tous les véhicules d'occasion